Liste

Le village de Dochamps

Dochamps

Dochamps

Dochamps est implanté dans une dépression herbagère formant un amphithéâtre ouvert au sein d'un complexe forestier au relief mouvementé. On peut y admirer un paysage de montagnes d'une grande sauvagerie et d'un charme très prenant. Le territoire de Dochamps est traversé par la Lue qui prend sa source au lieu-dit " Fond de l'enfer" pour se jeter dans l'Aisne à Forge à la Plez.Etymologie et histoire:On lui a trouvé différentes significations. "Champs" vient du latin "campus", plaine et, par extension, terrain cultivé. Pour certains, "Don, do" signifie "profond, creux" et Dochamps désignerait un champs dans la cavité des deux montagnes. Pour d'autres, le préfixe "do" pourrait être le nom du propriétaire ou du défricheur: Doddon, Dodon ou Dotho.Cependant, une autre origine a encore été donnée à ce toponyme: à la suite d'un incendie au 17ème siècle, les habitants du village ravagé se réfugièrent dans un lieu dit "champs", ainsi appelé parce qu'il s'agissait d'une partie de bois défriché. L'un d'eux, chargé de décliner ses titres au bailli de Montaigu, lui dit "Je suis Jehan Hay d'au champs", d'où subsista le nom de Dochamps.L'agglomération de Dochamps a une origine très ancienne. Le plus ancien document qui en fasse mention date du 29 novembre 1011. Mais il ne fait pas de doute que l'homme y était déjà présent durant l'antiquité.Au Moyen-Age, au lieu dit "Bethaumont", fut construit semble-t-il un "burg" par une horde de barbares normands. Il fut détruit en 1612 par les Huguenots.La seigneurie de Dochamps, qui remonte quant à elle aux premiers temps de la féodalité, a appartenu aux comtes d'Ardenne et de Montaigu, aux seigneurs de Rochefort et de la Marck, familles turbulentes qui ont marqué l'histoire jusqu'à la fin de la féodalité.Au 17ème siècle, le 16 août 1642, une troupe de réformés hollandais ravagea le village qui fut mis à sac et livré ensuite aux flammes. Plusieurs habitants périrent dans la tour de l'église où ils avaient trouvé refuge. D'autres, heureusement, s'étaient réfugiés avec enfants et bétail au plus profond du Bois Saint-Jean et reconstruisirent le village.Le village a également souffert de la seconde guerre mondiale et tout particulièrement de l'Offensive des Ardennes: les combats y firent rage en janvier 1945.Patrimoine Architectural:L'église saints-Pierre-et-Paul date de la seconde moitié du 17ème siècle mais fut construite sur base d'une église plus ancienne (11ème siècle) brûlée lors de la mise à sac du village par les troupes hollandaises en 1642 et dont subsiste la tour, de style roman. Elle fut alors reconstruite en grande partie grâce aux démarches des R.P. Germai (voir le village de Lamormenil) qui collectèrent jusqu'auprès de Louis XII, roi de France. L'histoire raconte qu'à la question du roi de savoir combien de louis seraient nécessaires pour rebâtir l'église, ceux-ci répondirent fort à propos: "Sire, un seul suffit"... Le roi, saisissant l'allusion, donna ordre de leur remettre une somme suffisante pour achever l'édifice.L'église fut encore restaurée suite aux dégâts causés par l'offensive de 1944. La restauration intérieure date de 1955. L'église classée, le vieux cimetière entouré d'arbres et un groupe de maisons voisines forment un ensemble pittoresque. Avant la seconde guerre mondiale et l'Offensive des Ardennes en 1944, Dochamps comptait des maisons typiquement ardennaises, basses et larges, aux fenêtres étroites et dont le logis était adossé aux étables et aux granges.Patrimoine naturel:On peut jouir d'un magnifique panorama du haut de l'ancien observatoire forestier. A visiter: Le Parc Chlorophylle dédié à la découverte didactique de la forêt: http://www.parcchlorophylle.comSource: Guide Touristique vert du Pays d'Ourthe & Aisne

moteur de recherche Caravelis - informations touristiques SITA